FODIP UEMOA
Niger

Pipeline Bénin-Niger:Le projet de la convention adopté à Niamey

Le Conseil des ministres du Niger du vendredi 23 aout 2019 à Niamey, a adopté le projet de décret portant approbation de la convention de transport entre le Niger et la société West african oil pipeline company (Wapco Niger).  Il appartient désormais au Bénin de jouer également sa partition par l’adoption de l’accord avec Wapco Bénin.

La West african oil pipeline company (Wapco), est une société créée tant au Bénin qu’au Niger en vue de construire, exploiter et entretenir le système de transport de pétrole brut du Niger au Bénin. Pour concrétiser cette volonté, Niamey vient de poser son acte en adoptant le projet de décret portant approbation de la convention de transport entre le Niger et la société West african oil pipeline Niger company (Wapco Niger), société de droit nigérien. C’était le vendredi 23 aout 2019 à Niamey lors de la séance du Conseil des ministres présidée par le président Issifou Mahamadou. Au tour maintenant du Bénin de jouer sa partititon dans ce sens. Le Bénin s’est déjà engagé sur ce chemin avec le Conseil des ministres du 17 juillet 2019 qui a souligné la nécessité de la signature de l’accord avec la société West african oil pipeline Benin company (Wapco Benin), société de droit béninois. Au cours de son Conseil des ministres du 23 aout 2019, le gouvernement nigérien à indiqué que l’’Etat du Niger est partie à un Contrat de partage de production (le «CPP Agadem») avec CNPC-NP et OPIC-Niger concernant le bloc Agadem. Le CPP Agadem est initialement attaché à une Autorisation Exclusive de Recherche (AER) comportant le droit exclusif d’entreprendre des opérations de recherche d’hydrocarbures dans la zone contractuelle de recherches couverte par l’AER, en vue de la mise en évidence de gisements commerciaux d’hydrocarbures. Ainsi, les nombreuses découvertes de gisements commerciaux de pétrole brut dans la Zone contractuelle de recherche faites par CNPC-NP et OPIC-Niger « ont conduit l’Etat à accorder des autorisations exclusives d’exploitation » selon le communiqué du conseil des ministres. Il est à noter que le Niger et le Bénin ont conclu, en avril 2018, « un protocole d’accord définissant le cadre de la construction et de l’exploitation potentielle d’un réseau de pipeline efficace, sûr, stable et intégré harmonisant les normes techniques, partant du Niger et traversant le Bénin jusqu’au terminal maritime d’exportation sur la côte du Bénin dans la commune de Sèmè Podji (Département de l’Ouémé) ».

Ce réseau de pipeline sera utilisé pour le Transport de Pétrole Brut en vue de son acheminement sur le marché international. Aussi, le 20 septembre 2018, l’Etat du Niger et la China national oil and gas exploration and development nompany Ltd. (CNODC) ont conclu un accord-cadre concernant la construction et l’exploitation du pipeline transfrontalier d’exportation de pétrole brut du Niger au Bénin. Un accord bilatéral a également été conclu entre l’Etat du Niger et la République du Bénin à Niamey le 23 janvier 2019. Le 26 avril 2019, CNODC a créé une filiale, West African Oil Pipeline (Niger) Company (WAPCO Niger) qui aura pour mission de construire, d’exploiter, d’entretenir et de gérer l’oléoduc d’exportation du pétrole brut du Niger. Le projet de convention de transport négocié entre l’Etat nigérien et CNODC directement, puis à travers sa filiale WAPCO Niger, est destiné à la mise en œuvre des accords et les engagements respectifs des Parties. Toujours en ce qui concerne la mise en place de la charpente devant gérer ce grand projet d’hydocarbures, le gouvernement béninois à déjà approuvé les négociations menées avec la société China national oil and gas exploration and development company LTD, dans le cadre du projet de pipeline export Niger-Bénin sur le territoire béninois. « Ces investissements structurants feront du Bénin un hub en matière d’exportation de pétrole brut tout en renforçant les capacités opérationnelles des acteurs du secteur pétrolier béninois », a expliqué le gouvernement béninois. Progressivement donc le projet de construction de pipeline entre le Niger et le Bénin a franchi les étapes les unes après les autres. La construction de l’infrastructure d’oléoduc de 1 800 km prendra plus de deux ans et devrait coûter 2 300 milliards FCFA.

Related posts

Les chefs Etat réaffirment leur détermination à poursuivre et consolider l’intégration régionale – Niger Inter

admin

Le ratage de l’opposition nigérienne ! – Niger Inter

admin

Ouverture de la réunion du 2eme forum des Gouverneurs du Bassin du lac Tchad à Niamey – Niger Inter

admin

Leave a Comment